Marion Josserand (Toulouse)

Coucou c'est Marion et je joue du violon. Comme vous avez vu c'est pas très académique comme entrée en matière, mais j'ai jamais aimé trop le Académique. Par exemple, je me suis jamais sentie très confortable dans les bras de l'enseignement classique. Enfin, j'ai appris quand même à coups de Bach et de Mozart, de mes 8 ans jusqu'à un petit niveau de fin d'études. Mais le classique j'aimais pas trop ça en vrai... Moi, je voulais jouer comme sur le petit CD de Stephane Grappelli que j'avais ramené à ma professeur de violon une fois, mais elle m'a dit « ah non désolée c'est pas possible blablablablabla », je peux comprendre, elle savait pas trop faire. Mais figurez-vous qu'un jour, ABRACADABRA je l'ai croisée et je lui ai dit « Coucou maintenant je fais du jazz ! », car j'avais été acceptée en filière jazz à la fac du Mirail à Toulouse ! Et oui ! Parce-qu'en fait y'a pas que les écoles de musique et les conservatoires dans la vie, y'a aussi les oreilles et les gens qui jouent dans les bars ! Du coup j'ai appris comment on improvisait, ...etc, mais il me manquait encore un petit truc. Et là, mesdames et messieurs, j'ai commencé l'improvisation libre, et là ! Wahou. En plus j'ai eu de supers professeurs, comme Christine Wodrascka ou Santiago Botero, un contrebassiste colombien (oui car je suis allée à Bogota). Depuis que la mèche de mon archet a diminué des deux tiers de son volume (j'aime bien m'énerver un peu sur mon instrument), je me sens beaucoup mieux, et j'ai participé à plein de chouettes projets comme Le Ballet de l'Embouchure, ou l'Emeute Philharmonique de SEC. Et même que cette année on a créé un collectif d'improvisation libre avec les copinous, qui s'appelle Baraque à Free. Voilà c'est fini, sinon à côté j'écris des chansons françaises et je les chante. Et ça suffit le violon romantique de pizzeria !! (enfin je dis ça mais envré j'adorerais accompagner vos dîners aux chandelles donc si vous avez un plan hésitez pas).

Activité :