Youssef Ghazzal (Toulouse)

1er contact musical avec la guitare à 15 ans avant de s'initier au trombone au conservatoire de Chartres. Il y suit un enseignement Jazz grâce à l'impulsion de Jean- Jacques Rulhmann. Installé à Tours puis à Paris, il suit des études d’ethnologie à la Maison d'Archéologie et de l'Ethnologie (Paris X/Sorbonne/EPHE) et se passionne en parallèle pour la photographie. C'est à 28 ans qu'il découvre la contrebasse qui devient alors son principal instrument. Arrivé à Toulouse en 2011 où il vit et travaille actuellement, il s'initie à la musique improvisée grâce à l'enseignement de Marc Démereau (Music'Halle), suit un parcours DEM Jazz au conservatoire de Toulouse et perfectionne sa technique instrumentale lors de stages de contrebasse jazz notamment avec Pierre Boussaguet, Hein Van de Gen et Gianluca Renzi. 2014 voit l'émergence de son premier solo de contrebasse nommé "Passage", performance dédiée à l'œuvre du philosophe Walter Benjamin et jouée pour la première fois en 2015 au festival d'art vidéo "l’Oeil d’Oodaaq" à Nantes. Tout récemment, il s'intéresse aux procédés de montage de reportages radiophonique et se fait programmer au festival "Longueurs d'Ondes" (Brest) pour une pièce consacrée à la ville de Lisbonne. Grâce à l’émulsion du collectif de musique improvisée "La Fraction Grossière" et aidé par quelques passionnés, il crée le projet "La Rallonge", un projet pluridisciplinaire qui a pour objectif de réaliser un cadavre exquis à consonance internationale entre musiciens improvisateurs et réalisateurs de cinéma.

Activité :