Youssef Ghazzal (Toulouse)

Son parcours de musicien connaît un préalable. Enfant, il assiste chaque année à des rituels organisés par sa propre famille au Maroc mêlant transe initiatique et pratiques thérapeutiques populaires. Animé par cette expérience marquante, il consacre une partie de son parcours universitaire à l’étude de ce rituel, notamment à la Maison de l’Archéologie de de l’Ethnologie de Paris X et à la Sorbonne. A Nantes, les rencontres voguent de musiques nomades en impulsions bebop. Il découvre par un heureux hasard la musique improvisée lors d’un festival, l’occasion de repenser et son rapport à l’instrument et l'ensemble de sa pratique musicale. Arrivé à Toulouse en 2011, il s'initie à la musique improvisée grâce à l'enseignement de Marc Démereau (Music'Halle), suit un parcours DEM Jazz au conservatoire de Toulouse et perfectionne sa technique instrumentale lors de stages de contrebasse jazz notamment avec Pierre Boussaguet, Hein Van de Gen et Gianluca Renzi. Formations/Free Jazz avec "Grand Piak" et une scène en marge du projet "The Bridge" avec Daunik Lazro, Benjamin Duboc et Ramon Lopez. Musique improvisée avec le collectif "La Fraction Grossière" ainsi que l’orchestre le "Fil" crée en 2012 par Heddy Boubaker et Christine Wodraska. Il joue également dans le trio "Danza Cosmos" et dans "Elbe" (du collectif "la Main Mouche"), 4tet mêlant drônes et musique improvisée multidiffusée. Récemment il intègre la compagnie "Merversible" produisant un spectacle de rue hybride dont l’écriture musicale est confiée à Florian Nastorg. Il se consacre à l’animation de l'émission radio "France Impro", l’émission des musiques improvisées Toulousaine. (Radio FMR, Toulouse). 2014 voit l'émergence de son premier solo de contrebasse nommé "Passage", performance librement inspirée des écrits des philosophes Walter Benjamin et Paul Virilio. Cette pièce improvisée est commandée pour la première fois en 2015 par le festival d'art vidéo "Oodaaq" à Nantes. Il s'intéresse également aux procédés de montage de reportages radiophonique et se fait programmer au festival "Longueurs d'Ondes" (Brest) pour une pièce consacrée à la ville de Lisbonne. En 2015 il crée et anime avec quelques amis "La Rallonge", un projet pluridisciplinaire qui a pour but de réaliser un cadavre exquis à consonance internationale entre musiciens improvisateurs et réalisateurs de cinéma. A Toulouse, les collaborations sont nombreuses et s'inscrivent à la fois dans l'accompagnement musicale, l'arrangement ou la composition.

*https://shadmusic.bandcamp.com/releases

*https://vimeo.com/122197060

Activité :